La pompe à chaleur est-elle écologique ?

La pompe à chaleur permet le chauffage et le refroidissement de votre logement, tout en réduisant les dépenses énergétiques. Toutefois nous pouvons nous demander si elle contribue bien aux diminutions de CO2 ?

Nous connaissons tous les avantages de la pompe à chaleur, connus pour leurs économies d’énergies ainsi que le confort et bien-être qu’elles apportent. Fonctionnant de façon autonome, les pompes à chaleur chauffent rapidement mais surtout assurent une température idéale dans toutes les pièces de la maison.

Éligibles aux aides financières, les pompes à chaleur sont surtout plébiscitées pour leur faible consommation d’énergie : pour 1kWh d’électricité consommée pour fonctionner, une PAC restitue 3 à 4 kWh de chaleur. Ainsi, elles permettent de réduire la facture énergétique en la divisant par trois voire quatre. Ainsi, plus de 1 000 € par an d’économies peuvent être réalisées grâce à elles. L’idéal est de coupler son utilisation à une excellente isolation.

Si elles sont intéressantes pour l’énergie gratuite et renouvelable qu’elles proposent et permettent de réduire les énergies fossiles, il n’en demeure pas moins que les pompes à chaleur, en consommant de l’électricité, contribuent aussi aux émissions de CO2. Pour autant, ces dernières restent quand même bien inférieures à celles d’un chauffage classique. Certaines pompes à chaleur vont aussi afficher des performances moindres par rapport à d’autres en fonction des températures. En général, elles atteignent un meilleur rendement lorsque la température extérieure n’est pas trop basse.

Zoom sur la transition énergétique à Paris

La capital Paris, est un exemple pour les autres villes dans son engagement pour la transition énergétique.

Une ville engagée dans la transition énergétique, elle fait figure d’exemple du fait de ses nombreuses initiatives. Une de ses principales stratégies est le projet de centrale solaire. C’est 9 installations qui seront en service d’ici peu de temps pour contribuer à l’objectif de neutralité carbone de la ville pour 2050.

C’est neuf centrales solaires qui seront posées sur les toits d’établissements publics de la ville de Paris. D’ici fin 2020, ces centrales pourront alimenter 170 foyers en électricité.

C’est un investissement de plus de 1 million d’euros qui s’inscrit dans l’objectif de neutralité carbone fixé pour 2050. Ces dépenses seront couvert grâce à des financements participatifs avec des coopératives citoyennes.

L’implication des citoyens dans ces projets d’énergies renouvelables possède plus d’un avantage, dont celui de donner du sens à un investissement qui sera rémunérateur à terme.

Installer de nouvelles centrales solaires dans la capitale, c’est aussi l’occasion de nourrir le Plan climat énergie territorial de la ville de Paris (PCET) qui vise 100 % de renouvelable en 2050, dont 20 % produits au niveau local. Cela représente aussi une étape de plus pour atteindre la réduction des émissions de C02 de 25 % fixée pour la fin d’année 2020.

Depuis l’année 2015, tous les services municipaux sont alimentés en électricité verte, grâce à des panneaux solaires installées sur les toits de Paris, depuis déjà près de 10 ans.

Convaincues des atouts de ce type de projets, plusieurs villes de province ont déjà emboîté le pas à Paris et lancé leurs propres projets de centrales solaires citoyennes.

Pour plus d'informations

Laissez-nous vos coordonnées et un agent vous rappellera.

Ma PrimeRénov : les propriétaires pourront en profiter dès le 1er octobre

Un dispositif élargi à toutes les catégories de revenus

 

Jusqu’à aujourd’hui, MaPrimeRénov était accessible sous certaines conditions de revenus, et seulement pour les propriétaires occupants. Aujourd’hui, elle s’adresse à une plus large partie de la population. Mais pour 2021, cette prime prévoit d’être étendu à tous les propriétaires même les plus aisées.

En revanche le point positif, est que tous les devis concernant la rénovation énergétique qui interviendrait après le 1er octobre 2020 pourront déjà bénéficier de MaPrimeRénov. C’est plus de 2 milliards d’euros consacrés aux aides, une large hausse comparée aux 800 millions d’aujourd’hui.

Plus les travaux sont importants et lourds, pus ils feront l’objet d’une aide plus importante.

Par exemple, l’installation d’une chaudière à gaz percevra moins d’aide qu’une installation de pompe à chaleur.

Pour plus d'informations

Laissez-nous vos coordonnées et un agent vous rappellera.

7 Astuces économies d’énergie chez soi

  • Un couvercle sur ma casserole qui chauffe

En effet, lorsque vous mettez un aliment dans votre casserole qui chauffe, pensez à y ajouter un couvercle. Cela vous fera économiser jusqu’à 30% d’énergie voir 70% pour des liquides.

  • Passez aux ampoules basse consommation

Le prix des ampoules basse consommation est certes plus chère à l’achat, amis sur du long terme elles consomment 5 fois moins d’électricité et ont une durée de vie 8 fois supérieure aux ampoules classique.

Astuce : pour encore plus d’efficacité, pensez à dépoussiérer vos ampoules et abat-jour.

  • Débranchez vos appareils électriques

Il est important de débranchez vos appareils, chargeurs… car les laisser brancher consomme de l’électricité. Une économie pouvant aller jusqu’à 80 euros.

  • En hiver diminuer la température de 1°C

La température conseillée est de 19°C dans le salon et 16°C dans une chambre. Il est conseillé de baisser la température de 1°c pour faire une économie de 7%.

  • N’oubliez pas de fermer les volets et mettre un boudin de porte

Lorsque l’on ferme les volets, cela fait barrière au climat extérieur, il nous isole du froid en hiver et du chaud en été. Nous pouvons ainsi gagner 10 à 30% de résistance thermique simplement en ayant un geste simple et rapide. Pour plus d’efficacité, un boudin porte, permet d’empêcher l’ai d’entrer dans le logement.

  • Je règle mon frigo

Un frigidaire a température trop froide va consommer beaucoup plus. La température optimale est entre de 4 et 5°C. Eviter de placer des aliments chauds voir tièdes, car le frigo consommera davantage.

  • Je laisse sécher mon linge à l’air libre

Le sèche-linge dépense beaucoup d’énergie en électricité, le mieux est de l’éviter au maximum. Quand cela est possible faites le sécher à l’ai libre.

Une aide de 20 000€ pour la rénovation des logements des ménages de classe moyenne

C’est dans le journal du Parisien, qu’Emanuelle Wargon, ministre déléguée au logement a déclaré ce 31 août, la mise en place d’une aide à la rénovation complète du logement, ce qui permet dorénavant aux ménages à revenus moyens de bénéficier d’un coup de pouce financier.

Dans le cadre du plan de relance, « MaPrimeRénov » s’est vu une augmentation de deux milliards d’euros pour la prime rénovation.

Une aide ouverte à tous :

Un foyer qui entreprendrait des travaux de rénovation complète, et réduirait par 4 sa consommation énergétique, grâce à l’isolation des murs, combles, planchers, l’installation d’une pompe à chaleur, ou autre, se verrais recevoir une aide de 20 000 euros.

Ouverte à l’ensemble des Français, l’aide s’adresse aussi aux propriétaires-bailleurs et aux copropriétés. Et prévoit pour 2021 d’aider également les plus aisés, une nouvelles qui réjouira après les annonces de l’ANAH qui souhaitait réduire le montant de l’aide suite aux nombreuse fraudes.

Afin de favoriser les ménages les plus modestes, quatre catégories détermineront le niveau de revenus.

Soutenir la construction neuve :

Le secteur de la construction dans le neuf est très peu développer. Afin de soutenir les travaux, l’Etat cherche à simplifier les démarches administratives afin d’obtenir un permis de construire plus facilement. Ils encouragent également, ceux qui autorisent la construction sur plusieurs étages, surtout dans les zones urbaines ou il est plus difficile de trouver un logement. 

Restez informé :

Pour connaitre les dernières annonces du Gouvernement concernant les aides aux travaux, suivez l’actualité sur notre blog Evieco, ou rejoignez-nous sur les réseaux sociaux.

Pour plus d'informations

Laissez-nous vos coordonnées et un agent vous rappellera.